29-09-2018

Dans le cadre des préparatifs de l’Égypte en vue d’accueillir la 14ème Conférence des Nations Unies sur la biodiversité, le ministère de l’Environnement a organisé un atelier aux membres du Comité de l’énergie et de l’environnement du Parlement à Charm el-Cheikh, du 26 au 29 septembre, pour présenter les efforts du ministère de l’Environnement visant à développer les réserves du Sud Sinaï. Conformément à l’accueil de la 14ème Conférence des parties sur la diversité biologique en Égypte, soulignant les ressources naturelles des réserves du Sinaï Sud et les défis posés à la conservation et à la protection de la diversité biologique et des réserves naturelles.

Le ministre de l’Environnement, Dr. Yasmine Fouad, a souligné le grand rôle joué par le Parlement dans son soutien aux efforts du ministère de l’Environnement, soulignant que le but de la visite est d’inviter tous à participer au travail environnemental qui requiert la solidarité de tous les membres de la société pour améliorer l’environnement et protéger nos ressources naturelles. La Conférence des Nations Unies pour la diversité biologique (COP 14), est l’une des plus grandes conférences organisées par l’Égypte, constitue un pas en avant à la lumière de la réforme politique y observée, où elle réunira 196 pays, l’importance de la conférence découle par la participation de cinq secteurs clés : l’énergie, l’industrie, la santé, le pétrole et le logement qui sont inclus dans le programme gouvernemental 2018-2022. L’Égypte sera également à la tête de la plus ancienne convention des Nations Unies sur l’environnement pendant deux ans qui est née et a grandi avec la Convention sur la désertification et le changement climatique.

Dr. Yasmine Fouad a expliqué que les pays africains avaient délégué à l’Égypte l’élaboration de la feuille de route post 2020. Il y en a aussi une initiative égyptienne visant à établir un lien entre la biodiversité, la désertification et le changement climatique et qui assure la bonne voie du développement durable. Cette initiative a été acceptée par l’Allemagne et la France et ratifiée par le côté africain.

Elle a souligné le vif intérêt du ministère de l’Environnement pour la participation des jeunes à la conférence. Le ministère de l’Environnement a lancé une initiative impliquant 27 universités de plusieurs gouvernorats, permettant aux jeunes de participer au travail environnemental en recherchant les problèmes environnementaux dont souffre chaque gouvernorat et en les résolvant. Le ministère s’intéresse aussi à la participation des jeunes à la conférence pour les intégrés dans le travail environnemental.

Le ministère a organisé une visite d’inspection pour les députés du parlement aux réserves naturelles du Sud-Sinaï, telles que la réserve du Ras Mohammed, pour en apprendre la richesse et les ressources naturelles de ces réserves, ainsi qu’une visite du site sanitaire de Charm El-Cheikh en tant que modèle des efforts du ministère pour réhabiliter le site en tant que site important pour les oiseaux migrateurs, et une autre visite maritime pour en apprendre les systèmes de conservation des ressources naturelles marines. Une visite du parc de la paix a également été organisée au cours de laquelle un arbre a été planté, symbole de la biodiversité et de la conservation de l’environnement, de sorte que chaque délégation participant à la conférence plantera un arbre dans le jardin de la paix.

De sa part, l’ingénieur Talaat El Sewedy, président de la commission de l’énergie au Parlement a souligné le soutien total du Parlement au succès de la Conférence sur la diversité biologique et le souci de la commission de poursuivre sa coopération avec le ministère de l’Environnement et de soutenir ses efforts de préservation des ressources naturelles. Le comité a approuvé la loi présentée par le gouvernement concernant l’organisation des réserves naturelles et étude également et discute plusieurs autres lois relatives à l’environnement. Le député a remercié Dr. Yasmin Fouad d’avoir organisé cet atelier, qui a été rempli par des informations riches sur l’environnement et la diversité biologique.

Voir tout