Vingt-cinquième anniversaire de l’entrée en vigueur de la Convention sur la diversité biologique

Plus de vingt-cinq années ont passé depuis le Sommet de la Terre, tenu à Rio de Janeiro (Brésil), par la communauté internationale, et l’adoption de l’accord pionnier sur la protection de la vie sur la Terre – la Convention sur la diversité biologique (CBD).

C’est en effet le 5 juin 1992 que la Convention a été adoptée et ouverte à la signature. Elle est entrée en vigueur le 29 décembre 1993.

L’année 2018 marque ainsi le vingt-cinquième anniversaire de son entrée en application. La Convention a été depuis cette date mise en œuvre grâce aux projets ambitieux et aux initiatives concrètes des pays, des organisations non gouvernementales et intergouvernementales, des peuples autochtones, des communautés locales, des organismes scientifiques et des particuliers.

Les résultats sont remarquables : élaboration de directives scientifiques sur la conservation et l’utilisation durable de la diversité des biomes dans le monde ; entrée en vigueur du Protocole de Cartagena sur la prévention des risques biotechnologiques, et du Protocole de Nagoya sur l’accès aux ressources génétiques et le partage juste et équitable des avantages découlant de leur utilisation ; et création et mise en œuvre de stratégies et de plans d’action nationaux sur la diversité biologique. Depuis leur adoption du Plan stratégique pour la diversité biologique 2011-2020, les Parties ont accompli d’importants progrès dans la réalisation de plusieurs objectifs d’Aichi sur la diversité biologique.

La communauté internationale est aujourd’hui à la croisée des chemins. Les pertes mondiales en matière de biodiversité et d’écosystèmes sains se multiplient en effet de façon alarmante. Le vingt-cinquième anniversaire de la Convention que nous célébrons offre ainsi l’occasion d’alerter la communauté internationale sur la situation actuelle et de souligner l’importance de la diversité biologique – qui assure à l’homme et à la planète l’alimentation, les fibres, les emplois, les capacités d’atténuation et de résilience aux changements climatiques, la santé et le bien-être. Les gouvernements célébreront l’événement et présenteront leurs réalisations tout au long de l’année. Cette dernière aura pour point d’orgue la Conférence des Nations Unies sur la diversité biologique. De plus amples informations sur les évènements organisés cette année sont fournies (en anglais) à l’adresse : https://www.cbd.int/2011-2020/actions/worldwide